Publications

Chimie biosourcée

Fractions non-cellulosiques de la biomasse

Publiée en novembre 2017 - 29 pages
La valorisation de la biomasse lignocellulosique par fractionnement chimique est une réalité industrielle, notamment dans les secteurs de la papeterie et des biocarburants de deuxième génération. Cependant, dans la plupart des filières de valorisation de la biomasse ayant atteint le stade du marché, des trois familles de fractions naturellem...
ent disponibles dans la biomasse, seules les celluloses font l’objet d’une valorisation systématique. Les deux fractions lignines et hémicelluloses ne font l’objet que de démarches de valorisation à faible intensité, notamment thermique. Cette situation est dommageable aux filières biosourcées : dans une perspective de chimie durable puisque l’ensemble des fractions sous-valorisées représente jusqu’à 65% de la matière disponible ; dans une perspective économique, car si les potentiels chimiques des lignines et des hémicelluloses sont complexes à réaliser, ils sont réels.
+ Voir plus

Partenaires : CNRS, INRAE, Université de Lorraine, Université de Picardie Jules Verne, Université de Poitiers, IRCELYON, Grenoble INP-Pagora, INCREASE

Prétraitement de la biomasse lignocellulosique

Publiée en avril 2017 - 45 pages
La biomasse lignocellulosique est une des ressources les plus prometteuses de ces filières, par son caractère ubiquitaire et abondant, de l’agriculture et ses résidus aux ressources forestières, en passant par les déchets urbains biologiques. Enjeu de la valorisation du carbone bio-sourcé : sa mobilisation Dans le cadre de travaux antéri...
eurs de AllEnvi Solutions, il a été mis en évidence qu’un des challenges incontournables de la valorisation du carbone biosourcé était la mobilisation, l’extraction de ce carbone d’une ressource biologique sous des formes suffisamment polyvalentes pour ne pas hypothéquer leurs valorisations futures, de façon durable, tant du point de vue de la ressource que de sa valorisation. Cependant, la diversité des formes sous lesquelles la biomasse lignocellulosique se présente et sa résistance aux transformations physiques et chimiques, font de cette étape initiale un défi technique et scientifique. Cette transformation est fondamentale dans l’évolution des procédés de première génération vers la seconde. Elle permettra notamment d’améliorer la viabilité économique des filières et de limiter les problèmes de concurrence avec les usages alimentaires.
+ Voir plus

Partenaires : CNRS, INRAE, Université de Lorraine, Université de Picardie Jules Verne, Université de Poitiers, IRCELYON, Grenoble INP-Pagora, INCREASE

Potentiel de valorisation chimique du carbone biosourcé

Publiée en décembre 2016 - 55 pages
Cette étude passe en revue le potentiel de valorisation du carbone biosourcé dans le cadre de la chimie, son objectif est d’identifier les grands axes de structuration de la filière, ses forces, ses faiblesses autant dans le domaine technologique que dans ses capacités à répondre et à s’adapter aux besoins et aux challenges d’un march...
structuré par l’usage du carbone fossile et la pétrochimie.
+ Voir plus

Partenaires : CNRS, INRAE, Université de Lorraine, Université de Picardie Jules Verne, Université de Poitiers, IRCELYON, Grenoble INP-Pagora, INCREASE

ALLENVI : l'alliance de recherche pour l’environnement

AGREENIUM
ANDRA
ANSES
BRGM
CDEFI
CEA
CEREMA
CGE
CIRAD
CNES
CNRS
CPU
FRB
IFP Energies nouvelles
IFREMER
IGN
INERIS
INRAE
INRIA
IPEV
IRD
IRSN
LNE
Météo-France
MNHN
SHOM